CONTEST REPORT – « House of Board » – Blois skatepark 2nd anniversary

Dimanche dernier, 11 juin 2017, à l’occasion de son second anniversaire, le skatepark de Blois a accueilli l’évènement « House of Board », mêlant musique (managée par l’association Net House) & skateboard emmené par l’association locale, Sound Of Street.

Pierre, rider Mighty Moe, président Sound Of Street 2017 & vainqueur de la catégorie « ollie contest ». Photo : Tom Gerrier

Une occasion pour laquelle vous étiez nombreux à répondre présent, une centaine de skaters ayant été recensée sur le park & ses alentours, comprenant différentes générations de Blésois pure souche bien entendu mais aussi de nombreux visiteurs des alentours : Châteauroux, Tours, Orléans… et quelques Parisiens, dont une bonne partie de la clique V7 Distribution que nous tenons par ailleurs à remercier pour leurs lots !

jerome-vincent-v7-mighty-moe-bloisjerome-vincent-v7-mighty-moe-blois

Jérôme & Vincent de chez V7 Distribution étaient présents pour distribuer lots & cartons jaunes ! Photo : Tom Gerrier

Le contest s’est déroulé en bonne et due forme, tout au long de l’après-midi avec un jury de choix, principalement composé de old-schooleurs aux goûts pointus & aux choix draconiens !

Ont entamé les festivités, les djeunz’ de la catégorie – de 16 ans. Le tout jeune Misha aura eu beau s’échiner à faire des transferts sur le chinese gap et des cabs sur le hip, malgré ses efforts, il écopera de la quatrième place, derrière Etienne Guattari et sa prestation à base de backside flips et fakie flips sur le plan incliné (3ème), Mathurin le valeureux (2ème), et c’est finalement Charles Huet qui remportera la 1ère place avec un run rempli de tous ses nouveaux tricks, du smith grind impeccable sur le petit curb aux hardflips en flat, sans faute, dans tous les sens. Bien joué les gars !

misha-skatepark-blois-contest-terry-kennedy

Mi-homme, mi-sha. Chinese gap de petit d’homme. Photo : Tom Gerrier

marco-mighty-moe-blois

Un Marco toujours en pleine rémission, qui essaie de se souvenir du nom des tricks. Bunnyhop quoi, déjà ?… Photo : Tom Gerrier

S’en sont suivis le ollie contest, les qualifs des + de 16 ans, et le best trick pyramide.

Comme on pouvait s’y attendre (allez, quoi), l’ordre du trio de tête du ollie contest s’est joué au coude à coude entre Romain Scordino le sauteur légendaire, Jonathan Rojas le Donger de la région Centre, et Pierre Fournet le Pierre Fournet – et c’est justement lui qui viendra arracher la 1ère place aux autres (Scordi 2ème, Jonathan 3ème), en passant la barre à on-ne-sait-plus-combien-de-centimères-car-elle-ne-cessait-d’être-remontée-impunément-mais-beaucoup.

Le ollie contest laissa ensuite place à un concours d’exhibition de tatouage torse nu & de lunettes de soleil haut de gamme. Photo : Tom Gerrier

On remerciera d’ailleurs Cyril Bourgouin d’Atelier Créa-Events pour sa prestation en tant que staff barre impeccable (au torse aussi luisant que le module Element), quand bien même Aymeric s’acharnait à tenter des wallie hippy jump entre les tours des participants après avoir lâchement osé perdre.

Romain Scordino, ollie sans chinese. La magie de Photoshop. Photo : Tom Gerrier

Quant au best trick pyra, il s’est finalement avéré diviser le monde en deux camps, que tout oppose : d’une part, celui des fins techniciens s’évertuant à utiliser le hip comme il se doit, dans les règles de l’art, autant que faire se peut – il se sera notamment mangé dans la poire une déferlante de tricks de la part d’Aymeric Nocus (front foot impossible, 360 flip, switch frontside bigspin, no-comply 360…), mais aussi un hardflip revert du bien-nommé Théo Tallant (trick qu’il n’a jamais autant rentré que ce jour-là, d’ailleurs).

aymeric-nocus-360-flip-blois-mighty-moe

Aymeric Nocus, 360 flip. Photo : Tom Gerrier

Théo Tallant, hardflip reverse. Si si ! Photo : Gwendal Peron

Quant au second camp, lui se composait de tous les fans de Jaws (exclusivement, parait-il), utilisant la pyramide de façon bâtarde, afin de s’éjecter au-dessus du buisson, jusqu’au parking, dans le pur style jump ramp des années 1980, sauf que c’était il y a 20 ans ça, et ouais les mecs !

Comment ça, 30 ans vous dites ? Ah, oui…
Comment ça, c’est Scordi qui a gagné, en skatant le module comme ça, vous dites ? Ah, oui…

jonathan-rojas-sad-mighty-moe

Jonathan Rojas, melon, ou sad pour les francophones en détresse de repères. Ca va le style ? Photo : Tom Gerrier

Donc Romain Scordino, 1ère place en choisissant la difficulté : grind l’arête de la pyra to ollie over ze buisson to replaque in ze parking. Ca ressemble à un genre de pole jam, donc on peut dater ça de 20 ans, oui ou non ? Bon, il vous reste un peu de carbone 14 ?…

Romain Scordino, f/s smith grind minimaliste. La routine, et mieux que celui de Charles Huet ! Photo : Gwendal Peron

Enfin, les runs des + de 16 ans, qu’il s’agisse des qualif’ ou des finales d’ailleurs, ont tous été top of the pop – la crème sur le gâteau, la cerise au beau milieu de la cuillère dans la bouche.

On notera les prestations de… tout le monde, en fait, mais notamment de Maxime Delaille avec son frontside tailslide shove-it sorti de nulle part, du toujours-bien-nommé Théo Tallant qui réitère, persiste & signe (grand bien lui en fasse) avec son hardflip reverse, un Romain Scordino qui ne rate rien (ou presque) et parachève son run de finale avec un gap to frontside nosebluntslide sur le chinese dans lequel le bruit court qu’il habite.

Aymeric Nocus, no-comply to five-o grind. Photo : Gwendal Peron

Jérôme de chez V7, switch frontside nosegrind. Un vrai trick de curb, et ouais ! Photo : Gwendal Peron

Pastor, kickflip McTwist, peut-être sans McTwist. Photo : Gwendal Peron

En tout et pour tout & puisque toutes les bonnes choses ont une fin (faut pas déconner non plus ; encore moins avec cette musique…), l’après-midi se clôturera avec le verdict suivant, concernant la catégorie des + de 16 ans (ouarf, ouarf, les vieux) : 3ème place Aymeric Nocus, 2ème place Romain Scordino, 1ère place Jérôme Ollivrie.

Bravo à eux, merci à tous d’être venus à cet event, vous êtes ceux qui en ont fait ce qu’il fut !

Merci à Tom Gerrier & Gwendal Peron pour leurs photos, ainsi qu’aux artistes : Mézigue, Arno N’Joy, DJ Lacousticke, et Superfonk pour l’animation musicale de la journée.

On se revoit au prochain contest et d’ici là, portez-vous bien !

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mentions Légales ©2018 Mighty Moe

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?